LE YOGA ET L'ANATOMIE

ENSEIGNER L'ANATOMIE DES POSTURES DE YOGA

Pour tout dire l'Anatomie n'a jamais été incluse dans le Yoga.

L'anatomie vient de l'Ouest, ce sont les professeurs occidentales qui ont commencé à enseigner l'Anatomie des Postures de Yoga.

Avant ça les Maîtres Yogi utilisaient (et utilisent toujours), les nadis, bandhas et chakras.

Là où j'ai commencé à me poser la question c'est lors de ma formation en Yoga Thai Massage l'année passée ou les cours d'anatomie étaient assez succincts. A ma question lorsque j'essayais de ramener un point particuliers sur un terme anatomique, on me répondait "on ne parle pas d'anatomie ici mais de "Sensib". Les Sensib sont les canaux d'énergie de notre corps, ce sont les nadis dans la tradition yogique.

Ces canaux d'énergie reflètent anatomiquement parlant nos veines et artères, sauf qu'en Asie ils les utilisaient déjà bien avant la vieille Europe et n'avaient pas eu besoin de disséquer un être humain pour comprendre comment le corps humain fonctionnait.

Lors des formations j'ai à peu près tout essayer lorsque j'enseigne l'anatomie. Des mots compliqués à une carte complète d'une partie du corps montrant quels muscles se relâchent et s'activent pour entrer dans une posture, à utiliser tous les noms des muscles en latin, à créer des "jeux" en donnant le nom d'un muscle et "donnes moi son action".

Finalement l'anatomie c'est lourd et en tant que Professeur de Yoga c'est bien d'avoir des bases mais nous ne sommes pas thérapeutes.

En fait inclure l'anatomie dans le Yoga c'est communiquer nos peurs.

C'est-à-dire lorsque vous expliquez comment faire un "back bend" correctement (si tant est qu'il n'y ait qu'une seule méthode pour faire un back bend) et de manière anatomique juste vous devrez porter la lumière sur ce qui est "mal". Et lors des back bend beaucoup de choses peuvent être mauvaises. Le partir du bas du dos au risque de se faire mal aux lombaires,  pousser les hanches en avant et mettre trop de pression sur le bas du dos, lâcher la tête brutalement.

En gros pour faire un asana ANATOMIQUEMENT PARFAIT il faudrait complètement déstructurer la posture et ne se concentrer que sur les muscles qui DOIVENT ABSOLUMENT travailler au risque de se faire TRES MAL.

Basiquement lors d'un cours d'anatomie c'est ce qui se passe. On transmet à l'étudiant que tout ce que vous avez fait auparavant c'est mal, que c'est mieux de faire la posture comme ça car de toute manière votre corps n'est pas autorisé à plier dans ce sens et à aller aussi bas.

Du coup vous ne parlez plus "Yoga". Vous laisser de côté complètement les Pranayamas, les Bandhas, les Nadis. Vous vous focalisez (et moi la première je me jette la pierre) sur ce qui est anatomiquement bien et anatomiquement mal.

En ne pensant qu'à "muscles à activer, désactiver, est-ce que je l'étire ou est-ce qu'il est en action?" vous restez dans le côté physique. En mettant l'emphase sur l'anatomie vous indiquez clairement que le côté physique est ce qu'il y a de plus important lors d'une pratique, alors qu'en Yoga justement c'est tout le contraire de ce que l'on recherche.

En enseignant l'anatomie on s'empêche d'enseigner avec le coeur et on communique nos propres peurs.

Par exemple j'ai des genoux en très piteux états, lorsque j'enseigne l'anatomie je vais tout de suite parler des muscles qui se trouvent autour des genoux, lorsque j'enseigne le yoga je répèterai tout le temps "faites attention à vos genoux" car dans mes pratiques je les protège énormément. De ce fait je transmets ma peur et dans l’inconscient collectif j'oblige les étudiants à se focaliser sur "il ne faut pas que je me fasse mal aux genoux", au lieu de "inspire, expire, Ujjayi, Mula Bandha, Uddiyana Bandha".



Pour conclure l'anatomie c'est bien mais ne doit pas devenir un frein à la pratique.

Si vous enseignez l'anatomie à vos étudiants alors qu'ils ne sont pas "présents" dans leur pratique ça ne servira à rien.

Lors des pratiques essayer plutôt d'amener l'étudiant à être présent, dans le moment, lui faire sentir son mouvement et avoir une conscience sur ce qui se passe à l'intérieur de son être il saura et comprendra comment pratiquer sans se faire mal.

Au lieu de se concentrer essentiellement sur l'anatomie si l'ont peut amener la conscience dans le mouvement et adopter les variations pour les postures difficiles alors on pourra dire que l'on pratique correctement.

Lorsque vous regardez la pratique de Sharat Jois, si vous avez l'occasion de vous procurer son livre, vous verrez que ses alignements sont absolument affreux et pourtant étant le descendant de Sri Pattabhi Jois il est vénéré partout comme un Dieu du Yoga. Je ne pense pas qu'il se focalise particulièrement sur l'anatomie mais je pense que pour lui sa pratique est plus dans le côté méditatif que alignement de la posture.

Très belle pratique à Vous,

- Namaste -

Vous pouvez réagir à cet article en le commentant ou bien en me contactant:



Post a Comment