Wednesday, December 2, 2015

Vasisthasana - Une posture qui s'apprivoise

Vasistha - Nom d'un Yogi, Asana - Posture


C'est seulement par la pratique que l'on peut acquérir une bonne maitrise du Yoga. Il est dit 1% de théorie pour 99% de pratique.

Lorsque l'on parle de pratique on ne parle pas seulement de l'aspect physique (asana) mais aussi de nos actions dans le quotidien (Yama, Niyama).

Lorsque l'on commence à aborder une pratique physique des asanas un peu plus avancée alors des choses merveilleuses se passent dans le corps. Une plus grande stabilité du corps amène une plus grande stabilité de l'esprit. Une meilleure flexibilité et ouverture des hanches amène une plus grande ouverture de l'esprit.

Lorsque l'on s'étire on apporte de l'espace entre nos vertèbres, nos articulations que l'on peut comparer à une plus grande ouverture de l'esprit. Un esprit étriqué aura tendance à se retrouver dans un corps ayant une moins grande liberté de mouvement (raide) alors qu'un esprit plus large aura tendance à se retrouver dans un corps plus souple.

Les deux font la paire. Lorsqu'une personne est triste ou dépressive le corps se referme sur lui-même d'où une pronation au niveau du haut du buste (dos vouté, épaules plus en avant). Par conséquent le bas du dos aura tendance à devenir douloureux car les muscles initialement prévus pour redresser le torse se trouveront absorber par les muscles de devant souhaitant protéger la carapace mentale en se courbant.

De ce fait bien des postures dites "avancées" ne seront pas accessibles si le pratiquant ne s'ouvre pas au monde. Le côté physique d'un asana peut être abordé en soignant le mental par l'acceptation de soi et le non jugement envers soi même. Notre plus grand ennemi étant nous même.

Pour revenir à Vasisthasana, cette posture fait référence à un Sage Yogi (Vashistha) accrédité de cette phrase hautement symbolique "L'habitude de ne rien faire (la paresse) est une maladie. Le malheur de l'homme est causé par l'apitoiement de soi, la paresse, le non vouloir. Avec de la volonté l'homme peut accomplir tout ce qu'il veut".

En résumé nous sommes tous responsables de notre propre bonheur, nous en sommes les instigateurs et l'apitoiement de soi, la fatalité, le laisser aller n'y ont pas leur place.

En anglais cette posture est traduite Side Plank Pose............ quand on connait l'origine du mot Sanskrit on s'aperçoit que nous sommes très loin de sa signification.

Vasisthasana
Cette posture travaille:

  • Stabilité du bassin et du buste - à effectuer avec un mental calme, paisible et une respiration appropriée.
  • Ouverture du bassin et de la cage thoracique - Ouverture sur le monde, sur les gens, sur la nature, sur la Vie.
  • Engagement de la ceinture scapulaire et abdominale - Force physique mais aussi psychologique (prendre des décisions, rester droit dans ses chaussures, ne pas courber l'échine pour rien).
Cette posture est dite avancée à condition de pouvoir la garder au moins 5 respirations profondes. Si on peut la faire juste le temps d'un "clic" on pourra tout de même croire que nous sommes sur le bon chemin de notre bien être.

- Namaste -

Post a Comment